Injection PlastiqueProductivité

Presses à injecter : 5 bonnes raisons de passer au tout électrique avec FANUC

Certains industriels de la transformation des matières plastiques hésitent encore à investir dans des presses 100% électriques. Pourtant, ces machines n’ont rien à envier aux presses hydrauliques en matière de puissance et sont de loin les championnes de l’efficacité en injection. Par ailleurs, le succès qu’elles rencontrent sur le marché contribue à les rendre financièrement plus accessibles.

Même si une presse électrique reste aujourd’hui plus chère qu’une presse hydraulique, ses avantages en exploitation en font un investissement extrêmement rentable.

Les presses à injecter 100% électriques sont plus rapides et plus précises, ce qui permet de réduire les temps de cycle et le taux de pièces non conformes. Certains utilisateurs de nos presses Roboshot ont ainsi pu augmenter leur capacité de production de 50% ( témoignage de l’entreprise Tesy ).

Elles consomment beaucoup moins d’énergie que les presses hydrauliques (économie de 50 à 70%). Un argument de poids, tant du point de vue des coûts de production que du respect de l’environnement.

Enfin, elles nécessitent beaucoup moins de maintenance, d’où une augmentation de la disponibilité machine et une réduction de son coût total de possession. La suppression de l’huile, de son retraitement, des consommables comme les joints, les cartouches de filtre, les flexibles, et des temps de main d’œuvre correspondants à ces opérations entraîne une réduction des coûts de maintenance de 70% sur la durée de vie de la machine. De plus, les opérations de maintenance sur une presse électrique sont réalisables par tous les techniciens ; un point important à l’heure où les compétences en hydraulique sont de plus en plus rares.

Avec plus de 60 000 Roboshot installées dans le monde, FANUC est l’un des principaux fournisseurs de presses à injecter 100% électriques. Et ce n’est pas un hasard.

Pionner et spécialiste de la presse à injecter 100% électrique

FANUC a conçu sa première presse électrique en 1983, il y a plus de trente ans. Il s’agissait alors de la seule presse à commande numérique au monde.

Depuis, FANUC s’est concentré sur cette technologie et n’a cessé de l’améliorer en y ajoutant notamment de nombreuses fonctionnalités intelligentes.

La fabrication de servomoteurs et de CNC, les deux composants principaux d’une presse à injecter électrique, est au coeur du savoir-faire FANUC depuis près de 60 ans : nous maîtrisons parfaitement la commande d’axes électriques.

La consommation électrique la plus basse du marché

Les presses Roboshot consomment entre 10 et 15% d’énergie en moins que les presses électriques concurrentes, grâce à l’efficacité des servomoteurs et des CNC FANUC associée à une récupération intelligente de l’énergie dans les différentes phases du cycle.

La consommation électrique peut être suivie en temps réel sur l’écran de contrôle pour aller encore plus loin dans l’optimisation.

Des presses extrêmement polyvalentes pour injecter tout type de pièces

Contrairement à l’image que certains industriels peuvent s’en faire, les presses Roboshot ne sont pas uniquement réservées à l’injection de pièces extrêmement techniques. Elles sont au contraire conçues pour répondre à la plus large palette d’applications possible.

Chez FANUC, il n’y a pas une presse par application ; c’est ce qui explique que la gamme Roboshot soit concentrée autour de 11 modèles. Cela n’empêche pas FANUC d’avoir des presses uniques sur le marché, comme la Roboshot α-S15iA (15 tonnes) pour la micro-injection.

Les presses Roboshot sont aussi extrêmement évolutives. Elles peuvent être complétées avec une unité d’injection verticale et une deuxième unité d’injection horizontale pour injecter jusqu’à 3 matières en même temps. Elles peuvent aussi être associées à un robot 6 axes FANUC pour automatiser par exemple le chargement d’inserts.

Grâce à leur polyvalence et à leur modularité, les presses Roboshot offrent un maximum de flexibilité. Un bon point pour les PME qui cherchent à diversifier leur activité.

Le meilleur rapport qualité / prix sur tous les modèles de la gamme

FANUC ne transige jamais sur la qualité des composants. C’est la raison pour laquelle nous ne proposons pas de presse à injecter « d’entrée de gamme ».

Toutes nos Roboshot sont équipées de CNC, servomoteurs et servoamplifieurs de dernière génération, fabriqués par FANUC et reconnus dans le monde entier pour leur qualité. Des composants qui sont néanmoins produits à grande échelle (125 000 servomoteurs et 25 000 CNC sortent chaque mois de nos usines), ce qui nous permet de proposer un niveau de prix comparable à celui de nos confrères.

La performance, la fiabilité et le service FANUC en plus

Le groupe Savoy International s’appuie depuis plus de 20 ans sur l’injection électrique FANUC pour développer son activité plasturgie. Comme l’explique Yoann Bourgerie :

« Les presses et robots FANUC nous permettent de repousser les limites de nos process en multipliant les interfaces Presse – Robot / Robot – Robot. Grâce à ces combinaisons, nous sommes en mesure de proposer à nos clients des solutions innovantes, en réduisant les problématiques qualité tout en augmentant la valeur ajoutée des produits.

Grâce à la fiabilité des presses et robots ainsi que du service FANUC France, capable d’intervenir très rapidement sur le territoire national comme à l’étranger en cas de problème, nous avons pu développer notre pôle plasturgie à l’international. Le groupe Savoy International exploite aujourd’hui plus de 100 presses Roboshot de 30 à 300T sur ses différents sites en France, au Maroc, en Roumanie et en Tunisie. »

Envie vous aussi de passer à l’injection électrique FANUC ? N’hésitez pas à en discuter avec nous !

Tags:

One comment

  1. Même pour notre entreprise, qui change souvent ses outillages sur ses presses, les gains de temps sont conséquents et la productivité est accrue très facilement de 30 à 40%, même sur des outillages avec canal et carottes d’injection. Grande stabilité de l’injection qui nous permet de continuer à tourner en équipe fantôme, les machines tournent de 18 heures à 7 heures du matin sans surveillance. Bien entendu des solutions existent pour toutes les problématiques de noyaux à dévisser ou de coulissants pilotés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *