OpinionRobots

Comment les cobots contribuent-ils à améliorer la performance industrielle ?

 

Depuis qu’ils ont fait leur entrée dans les usines grâce à l’évolution de la réglementation, les cobots (ou robots collaboratifs) attisent l’intérêt des industriels.

Principale raison de cet intérêt : ils permettent de supprimer les enceintes de sécurité physiques, qui sont perçues comme un frein à la performance dans certaines applications, et comme un obstacle à l’automatisation dans d’autres.

Alors comment mettre à profit la suppression de ces barrières physiques pour améliorer sa performance industrielle ? Ci-dessous quelques éléments de réponse.

Automatiser plus de postes dans un espace réduit

Chaque enceinte de sécurité « consomme » de l’espace au sol. Un espace qui peut être optimisé lorsque l’on conçoit une cellule pour une opération complète (de l’entrée de la matière première au produit fini), mais qui peut devenir très important lorsque l’on implante des robots à différents postes dans l’usine.

En optant pour des solutions robotiques sans barrière de sécurité, la contrainte d’espace est moins importante. Il est même possible d’installer un robot dans des endroits où cela aurait été impossible auparavant.

L’entreprise peut envisager la robotisation en considérant le processus de fabrication dans son ensemble, pour un gain de performance global, plutôt que d’automatiser progressivement îlot par îlot.

Utiliser un même robot sur plusieurs postes

Si le robot n’a pas besoin d’être enfermé dans une enceinte physique, il peut plus facilement être déplacé d’une machine à une autre. Monté sur un dispositif mobile (de type AGV ou autre), il peut être affecté à une machine un jour et à une autre le jour suivant, ou même travailler à différents endroits de l’usine au cours d’une même journée.

Cette flexibilité est particulièrement intéressante pour les industriels qui veulent automatiser des productions très variées. Elle permet de bénéficier des avantages de la robotique avec un investissement réduit, et donc un ROI plus rapide.

Développer plus d’applications semi-automatisées

Les applications semi-automatisées sont toutes les applications pour lesquelles le savoir-faire ou les compétences de contrôle de l’être humain sont irremplaçables à certains stades du process.

Nombre de ces applications ont été automatisées avec des robots industriels placés dans des enceintes de sécurité. Mais comme par définition l’opérateur ne peut pas travailler dans l’enceinte, il est placé en amont ou en aval de la cellule.

Le passage à une application collaborative permet à l’opérateur et au robot de partager le même espace et de travailler simultanément ou à tour de rôle sur le produit. Il permet aussi de limiter le nombre de transferts d’un poste à l’autre. Dans un cas comme dans l’autre, le temps de cycle est réduit ; la productivité augmente.

Supprimer les temps d’arrêt liés à la présence de l’être humain

Même une application entièrement automatisée a besoin d’humains pour fonctionner. Alimentation en consommables, prélèvement d’échantillons, résolution de problèmes : autant d’opérations qui nécessitent aujourd’hui de pénétrer dans l’enceinte sécurisée. Et autant d’arrêts de production qui impactent la disponibilité de la cellule.

L’utilisation de robots collaboratifs permet de supprimer la quasi totalité de ces arrêts. Le robot continue de travailler en présence de l’humain et ne s’arrête que s’il le touche. Cette évolution est particulièrement intéressante dans les applications à faible cadence comme par exemple la palettisation.

On le voit, les robots collaboratifs offrent de nombreuses opportunités en matière d’amélioration de la performance industrielle. Toutefois, la suppression des enceintes de sécurité physique pose des limites, notamment en matière de charge embarquée par le robot et de vitesse de déplacement. Il n’est donc pas (encore) possible de « libérer » tous les robots qui sont aujourd’hui en cage. Mais peu importe, car l’enjeu de la robotique collaborative n’est finalement pas tant de transformer des cellules existantes que d’offrir de nouvelles possibilités pour celles à venir.

 

  • Pour voir comment Audi Belgique automatise ses usines grâce à nos cobots : Cliquez ici
Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *