Injection PlastiqueTémoignages

ADP 85 se dote de la première presse à injecter de 500 tonnes 100% électrique du Grand Ouest

Basée aux Epesses, en Vendée, à 10 minutes de l’autoroute A87, et 1 heure de Nantes et d’Angers, ADP 85 vient d’intégrer la dernière née de la gamme FANUC Roboshot : une presse à injecter 100% électrique de 500 tonnes de force de fermeture.

Cette machine, sans équivalent dans le Grand Ouest, est destinée à produire des pièces techniques de grandes dimensions pour des marchés très divers : motoculture, mobilier urbain, sanitaire, contrôle d’accès, puériculture, etc.

Avec cette presse gros tonnage, ADP 85 franchit un pas supplémentaire dans son passage à l’injection 100% électrique.

4 presses 100% électrique en 2 ans

Sylvie et Dominique Bleteau, dirigeants d’ADP 85, ont investi dans leur première Roboshot en 2018. Un modèle avec une force de fermeture de 100 tonnes. Puis très vite dans deux autres Roboshot de respectivement 180 et 125 tonnes.

Les techniciens plasturgistes de l’entreprise ont tous été formés à cette nouvelle technologie et se la sont très vite appropriée. ADP 85 a vu dans l’injection 100% électrique une technologie d’avenir sur laquelle s’appuyer pour poursuivre son développement. Il était donc logique que l’entreprise  confirme son choix pour cette technologie lorsqu’elle a eu à remplacer une de leurs plus grosses presses hydrauliques.

« L’installation de cette nouvelle presse dans nos ateliers a nécessité un gros travail de préparation en amont, mais nous avons su relever ce défi grâce aux compétences de notre responsable de production, Joël Legeron, et des ingénieurs FANUC » souligne Dominique BLETEAU

Pour une production plus propre et plus responsable

Parmi toutes les bonnes raisons  justifiant de passer à une injection 100% électrique, Dominique Bleteau et Joël Legeron en ont essentiellement retenu trois :

  • la réduction de la consommation d’énergie,
  • l’absence de pollution des pièces par l’huile,
  • la précision de la compensation des variations de viscosité.

ADP 85 reçoit en effet de plus en plus de demandes pour des produits « éco-conçus », dans une logique d’économie circulaire, et fabriqués avec un maximum de respect pour l’environnement. L’entreprise injecte des produits avec des taux d’incorporation de MPR (matière plastique recyclée) de 20 à 30%, et même de 100% dans certains cas. Elle est également capable d’injecter des matières contenant des composants biosourcés, qui préservent la ressource fossile. Elle a par exemple fabriqué des capots de sèche-mains contenant 40% de coquilles Saint-Jacques ! Sur ce type de matières premières, pouvoir compenser instantanément et très précisément la moindre variation de viscosité est un gage de qualité. Et c’est exactement ce que permettent les presses Roboshot.

L’entreprise se développe également sur des marchés où la propreté des pièces est un critère prépondérant. En remplaçant les circuits hydrauliques par des servo-moteurs, tout risque de pollution par l’huile est éliminé. Encore un bon point pour la qualité.

Enfin, ADP 85 porte une attention particulière à son propre impact environnemental. L’entreprise valorise la quasi totalité de ses déchets de production (carottes d’injection et pièces rebutées) en interne, en les réintégrant dans le processus d’injection. Avec ses Roboshot, elle réduit aussi considérablement ses consommations d’énergie. En effet, une presse à injecter 100% électrique consomme de 50% à 70% d’énergie en moins que son équivalent hydraulique.

Grâce à sa nouvelle FANUC Roboshot α-S450iA , équipée d’un robot cartésien SEPRO de fabrication vendéenne, ADP 85 est désormais en mesure d’offrir tous les bénéfices de l’injection 100% électrique sur une gamme de pièces extrêmement large.

 « Nous sommes particulièrement fiers d’être à l’origine de cette première dans le Grand Ouest, » concluent les dirigeants.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *